RIRE EST BON POUR LA SANTÉ

Reprendre la formule figurant en titre rappelle inévitablement le discours du Président de la Confédération à l’occasion de la journée des malades de l’an dernier. Discours dont le monde entier s’est gaussé.

Rire, le monde médical est quasiment unanime à ce sujet, exerce une influence positive sur la santé de l’esprit et du corps. Mais rire ne se commande pas. Ce doit être la réponse spontanée à des paroles ou à des événements hilarants qui ne sont pas forcément nombreux dans l’exercice du travail journalier. Surtout lorsque celui-ci s’exerce en faveur de personnes en souffrance, comme c’est le cas au Point d’Eau.

Et pourtant, la forme de détente que provoque le rire est d’autant plus nécessaire pour celles et ceux qui côtoient la douleur et accompagnent les écorchés de la vie. Il y va de la préservation de leur santé mentale qui conditionne à son tour la qualité de leur travail.

D’où la nécessité, particulièrement pour eux, de cultiver un état d’esprit intérieur favorisant le rire et la détente. La rubrique « Coin sourire » qui émaille chacune de nos lettres de nouvelles en est le reflet.

Le thème développé aux  ages 2 et 3 est celui de nos relations, avec nous mêmes et avec autrui. Ce sujet rejoint celui de l’humour, dans la mesure où ce dernier est propice au développement de relations harmonieuses avec notre entourage.

Comme vous avez pu le remarquer jusqu’ici, disserter sur le rire est une entreprise hasardeuse qui ne provoque guère l’hilarité. Je m’arrête donc, un bon article devant épuiser le sujet et non le lecteur. Et je retourne à mes occupations de retraité, métier à haut risque, puisque jamais personne n’en est sorti vivant.


Jacques Guignard
Membre du Conseil

Nuage de mots-clés

Nous avons 60 invités et aucun membre en ligne

plan du site sitemap.html