La Codépendance

DÉFINITION

Si vous vivez avec une personne dépendante de l’alcool comme du travail, si vous êtes toujours prêt à voler au secours d’un tiers en sacrifiant votre propre épanouissement personnel, si vous vous sentez responsable de tous et de tout, alors vous êtes susceptibles de souffrir de codépendance. La plupart d’entre nous avons des tendances naturelles à être codépendants, mais pour certains, la codépendance devient un style d’interaction puissante et négative pouvant blesser profondément et même détruire les relations. La vie d’un codépendant est caractérisée, entre autre, par un désordre relationnel et émotionnel impliquant la tentative de contrôler ses propres sentiments intérieurs en contrôlant les gens, les choses ou les événements à l’extérieur.

LES CAUSES

Les racines de ces relations dépendantes malsaines sont présentes dans le terreau familial d’origine ; il s’agit le plus souvent de sentiments de culpabilité, de honte, de peur, de colère, de souffrance… liés

à des problèmes qui n’ont pas été traités ni reconnus.

Le codépendant est en fait une personne craintive, vulnérable et sans cesse en demande, en proie à un besoin déchirant d’amour et d’attention. Les blessures affectives de sa petite enfance font qu’elle croit qu’elle n’est pas aimable et qu’elle en est responsable, d’où la fausse culpabilité qu’elle ressent. Elle croit toujours et reproduit sans cesse le scénario qu’il faut « faire » pour être aimé, au détriment « d’être », confondant ainsi amour et servitude.

QUELQUES CARACTÉRISTIQUES

  • La mauvaise opinion de soi-même et toutes ses peurs
  • Le refoulement de ses désirs et de ses envies
  • Les obsessions
  • L’attitude de déni
  • La dépendance
  • Les problèmes de communication
  • La difficulté à poser des limites
  • Le manque de confiance
  • La colère
  • Les problèmes sexuels

QUELQUES EXEMPLES

Une mère de famille dont le fils fuguait et ne respectait aucune règle chercha par tous les moyens à le faire changer au détriment de sa propre santé. Un homme marié à une femme alcoolique renonça à tout et vécut dans la crainte permanente qu’elle ne se blesse en tombant. Une femme brillante mit fin à une carrière prometteuse afin de se consacrer entièrement au bien-être de son mari…

LE PROCESSUS DE GUÉRISON

On entre en codépendance comme les Hébreux qui, poussés par la famine, entrèrent en esclavage en Egypte. Une fois délivrés de Pharaon et emmenés au désert ( environ 1400 avant JC ), ils ne savaient que faire de leur liberté, prisonniers de leur mentalité d’esclaves, privés de leur véritable identité et déconnectés de leurs vrais besoins. Mais Dieu, en bon pédagogue, n’aménagea pas leur esclavage, Il fi t d’eux des hommes libres. Bon nombre de personnes accueillies au Point d’Eau sont touchées par cette problématique ; la thérapie entreprise pour les aider a pour but de leur permettre de s’affirmer et d’être enfin elles-mêmes. Afin qu’elles puissent tout à nouveau penser, ressentir et agir librement plutôt que de continuer de subir et de réagir.

Le processus du renouvellement de la pensée, la modification graduelle du comportement et l’acceptation d’un Dieu aimant dans leur vie leur permettra de se décentrer d’elles-mêmes et de commencer à s’estimer véritablement. C’est une croissance lente mais certaine, c’est le chemin qui mène à la vraie liberté…

Liliane Vaquin

Source : livre « vaincre la codépendance »

de Melody Beattie aux Editions Pocket

Nuage de mots-clés

Nous avons 208 invités et aucun membre en ligne

plan du site sitemap.html