Ce corps qui parle…

« Tu m’as fait ce que je suis et tu m’as tissé dans le ventre de ma mère…merci d’avoir fait de moi une créature si merveilleuse. » Psaumes 139 :13
« Tu m’as revêtu de peau, de chair, tu m’as tissé d’os et de nerfs. » Job 10 :11

Ces versets m’interpellent car ils me parlent du soin que Dieu a pris à fabriquer mon corps !

C’est cela qui m’a percutée quand j’ai rencontré l’art-thérapie en 2014. Je suis psychologue conseillère en orientation auprès d’adolescents en difficultés et je les accompagne dans leur insertion professionnelle. J’ai toujours travaillé avec les aptitudes, les intérêts et la personnalité exprimés par des tests, des questionnaires et des entretiens… mais l’art-thérapie m’a fait prendre conscience que mon corps contient bien plus : mon histoire de vie et même celle de mes ancêtres ! Bien des éléments ne peuvent s’exprimer par la parole et échappent même à ma conscience…

C’est ce qui m’a poussée à me former, à 50 ans, à l’art-thérapie. Cette dernière permet l’expression de soi par l’art, que ce soit la peinture, l’argile, la musique, le théâtre, la danse, la marionnette…

Par la création d’oeuvres, je suis mise en mouvement, connectée à mon corps, à mon âme (mon imagination, mes pensées, mes émotions, ma volonté) et à mon esprit ( ma partie spirituelle ) pour me raconter… et cette expression me permet d’en prendre conscience par la mise en mots et de développer de nouvelles formes plus satisfaisantes.

En art-thérapie, notre corps va être mis en oeuvre par les mouvements effectués pour créer ( utilisation de ses mains, de ses yeux, de ses jambes… ) mais il va aussi être le lieu où nous ressentons les sensations et les émotions. Dans le temps de création artistique, il y aura résonnance de l’instant présent avec le développement de ce corps dès sa conception. Cela sera influencé par l’accueil qu’il a reçu, par les moments forts vécus (stress, traumatismes…), tout au long de ses étapes et phases de croissance.

Ces éléments qui ont pris place dans notre corps et qui en font partie aujourd’hui sont bien souvent inconscients mais déterminent notre façon d’agir.

Le corps est la partie visible de soi et c’est par lui que nous allons rencontrer le monde extérieur et développer des relations. C’est donc aussi à travers lui qu’il y aura les enjeux « d’être vu » par les autres, qui conditionneront l’image que notre entourage va se faire de nous. Il porte aussi notre identité et détermine comment nous allons nous présenter aux autres. Ceci est particulièrement compliqué à l’adolescence où le corps change et se transforme.

Notre corps représente le point d’ancrage de notre personne dans ce monde mais aussi le point de rencontre de notre monde intérieur et extérieur. C’est pourquoi il me paraît si important de considérer aussi bien le corps, l’âme et l’esprit et d’en prendre soin comme d’une unité, sachant qu’en touchant l’un, on touche nécessairement aussi aux autres ! Si nous considérons toutes ces dimensions, nous réalisons que l’art-thérapie constitue une approche thérapeutique précieuse.

Nuage de mots-clés

Nous avons 201 invités et aucun membre en ligne

plan du site sitemap.html